L'UNIVERS DE GAÏA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilDernières imagesS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 pièces (induction, ...
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Des plantes pour aider à combattre la douleur

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Mad
Déesse de la bidouille
Mad


Féminin Messages : 496
Age : 39
Localisation : Rhône
Date d'inscription : 24/09/2009

Des plantes pour aider à combattre la douleur Empty
MessageSujet: Des plantes pour aider à combattre la douleur   Des plantes pour aider à combattre la douleur Icon_minitimeJeu 8 Oct - 23:43

Les médecins reconnaissent deux sortes de douleurs : la douleur aiguë et la douleur chronique. La douleur aiguë survient brusquement, disparaît avec le temps et peut généralement être soulagée par les analgésiques courants. La douleur chronique peut ressembler à une douleur aiguë au début mais reste beaucoup plus longtemps et est souvent impossible à soulager à l’aide des thérapies habituelles.
Un certain nombre de plantes peuvent être très utiles pour soulager les douleurs en général.
Toute douleur chronique doit faire l'objet d'un avis médical, car elles sont souvent le sympôme de quelque chose de grave...

Le piment rouge contient des substances proches de celles contenues dans l’aspirine, et aide donc à atténuer la douleur. Il contient en outre de la capsaïcine, substance complexe qui stimule la production d’endorphines, les analgésiques naturels du corps.
À utiliser dans l’alimentation, mais aussi en pommade, mais en prenant certaines précautions sous cette dernière forme (risques de sensibilité et d’irritation de l’épiderme).

L’écorce de saule, tout comme l’écorce de bouleau, la reine-des-prés ou encore la gaulthérie, contiennent de la salicyline, substance à partir de laquelle est fabriquée l’aspirine.
Commencer avec des petites doses, quitte à les augmenter jusqu’à obtenir une dose capable d’apporter un réel soulagement. Par exemple, au début faire infuser une demi cuillérée à café d’écorce de saule pour une tasse (ou jusqu’à 5 cuil. à café d’écorce de saule blanc, à la concentration en salicyline moins élevée).
Attention : ne pas utiliser si on est allergique à l’aspirine et tout stopper à l'apparition du moindre effet secondaire.

Le curcuma, épice connu, possèdes des propriétés anti-inflammatoires, mais à forte dose (il faudrait au moins 10g de plante trois fois pas jour pour soulager réellement). Il est donc préférable de la prendre en gélules plutôt que de la saupoudrer simplement sur les plats, si l’on veut un réel résultat.

Le gingembre possède des vertus analgésiques, aussi bien en application interne qu’externe, sous forme de compresses chaudes. De telles compresses au gingembre et au piment rouge auront un effet certain.

L’huile essentielle de lavande, mélangée à une huile végétale et appliquée sur les zones douloureuses a également des effets avérés. Bien vérifier qu’elle ne provoque aucune réaction cutanée avant de l’appliquer sur des zones étendues.

Le pycnanthème abonde en pulgéone, substance aux effets analgésiques. À utiliser en tisane, mais aussi en compresse avec les feuilles restantes, ou avec des feuilles fraîches (attention : ne pas utiliser en cas de grossesse).

• Sous forme de complément alimentaire, l’onagre, grâce au tryptophane qu’il contient, soulage les douleurs aiguës dues à la maladie. Il est préférable de le prendre sous forme de graines en poudre plutôt qu’en huiles, le processus d’extraction de l’huile altérant ses vertus.

Le tournesol, source de phénylalanine, contribue également à atténuer la douleur. Manger beaucoup de graines et les utiliser broyées en compresse sur les zones douloureuses.

• Mais aussi : l’huile essentielle d’eucalyptus, en complément de l’HE de lavande et de menthe poivrée (voir maux de tête), le romarin, en tisane ou en bain.

Petite recette :
¤ Tisane analgésique de James A. Duke : faire un mélange d’écorce de saule, de piment rouge, de clous de girofle, de gingembre, de menthe poivrée et de pycnanthème (selon ce dont on dispose et aux proportions qui conviennent aux goûts), et l’utiliser en tisane ou en emplâtre chaque fois qu’on en ressent le besoin.


Pour les maux de tête :

• L’HE de menthe poivrée diluée dans un peu d’huile végétale et appliquée en massage sur les tempes soulage grandement les maux de tête grâce aux propriétés analgésiques du menthol.

• La pomme de terre, grâce à l’amidon, a les propriétés d’un léger anti-inflammatoire. Si le mal de tête survient le soir, prendre un bain d’eau chaude salée, puis garder sur le front toute la nuit une pomme de terre découpée et mise dans un torchon avec du gros sel. S’il survient le matin ou dans la journée, couper des tranches de pomme de terre crue et les appliquer sur les tempes, et s’allonger ainsi dans le noir. Renouveler l’opération avec des tranches fraîches jusqu’à disparition de la douleur.

• En cas de fortes migraines, poser et maintenir avec un linge une compresse de vinaigre sur le front tout en restant allongé, si possible sans s’agiter, et renouveler la compresse toutes les 15 minutes environ jusqu’à ce que la douleur cesse.

• Le citron sera également très utile contre les migraines fortes. Couper des rondelles et les poser sur les tempes en les maintenant en place avec un foulard pendant 15 min. On peut aussi poser sur le front des compresses de jus de citron salé.

• Un traitement intensif à la camomille soulagera durablement les migraines rebelles, ainsi que diverses sortes de douleurs, notamment les règles douloureuses. Boire en décoction : jeter une poignée de fleurs sèches par litre d’eau.

• Mais aussi : angélique, arnica, basilic, chardon, gingembre, chélidoine, églantier, fenouil, lavande, mauve, mélisse, oranger, romarin, rose, sauge, thym, tilleul, verveine, violette.

Quelques recettes :
¤ Cataplasme contre les migraines : mélanger un œuf entier, un jaune d’œuf, 2 cuil. à soupe de citron et 2 cuil. à soupe de rhum blanc avec de la farine de froment jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte à tarte. Mettre le mélange dans une serviette et le poser sur le front ou la nuque, puis s’allonger dans le noir et garder le cataplasme le plus longtemps possible.
¤ Faire infuser 5 fleurs de camomille, une poignée de lavande et une poignée de mélisse pour 2 litre d’eau. En cas de crises aiguës, appliquer en compresses sur le front, ou en bains de pieds et de mains pour un traitement d’entretien.
¤ Infusion : verveine, camomille, serpolet, basilic : une pincée de chaque par bol d’eau.


Pour les maux de dents ou de bouche :

• Les clous de Girofle sont très réputés pour soulager les maux de dents. Certains dentistes recommandent l’HE de girofle comme remède d’urgence dans ce cas. Il suffit d’appliquer l’HE directement sur le dent douloureuse (attention de ne pas l’avaler ni de trop déborder sur la gencive). On peut aussi utiliser la plante entière, en coinçant la tête dans le trou formé pas la carie.

• Le kawa-kawa, plante tropicale, contient des substances chimiques analgésiques dont les effets antalgiques sont comparables à ceux de l’aspirine. Quand on en mâche, on a l’impression que la bouche devient insensible, effet qui pourra être bien utile pour soulager maux de gorges, de gencives, de dents ou aphtes.

• Le suc de persil appliqué sur la gencive à l’aide d’un coton imbibé soulagera aisément les légères douleurs dentaires (attention, bien vérifier qu’il n’y a pas de carie).

• La figue soulagera également ces petites douleurs : faire bouillir pendant quelques minutes une dizaine de figues dans un litre de lait (ou dans de l’eau si on n’aime pas le lait), et utiliser cette décoction chaude en bain de bouche : la garder sur l’endroit douloureux, cracher puis recommencer plusieurs fois jusqu’à disparition de la douleur.
On peut aussi couper en deux une figue sèche et la laisser tremper 10 min. dans du lait tiède, puis poser la figue, côté chair, sur la dent douloureuse.

Attention, les maux de dents ne sont pas à prendre à la légère. Tout ceci pourra les soulager, mais en cas de carie ou d’infection quelconque il faudra consulter un dentiste.


Torticolis :

Il peut être d’origine musculaire, osseuse ou nerveuse.
• Le camphre calme les inflammations. Utiliser une huile camphrée, qui contient 10% de camphre. Mélanger avec de l’ail pilé et appliquer en massage tout en réchauffant le cou endolori avec un sèche-cheveux afin d’augmenter la pénétration.

• Mais aussi : arnica, oignon, romarin et thym, qui ont des propriétés analgésiques et antispasmodiques.
Faire une décoction d’oignon écrasé, de romarin et de thym, 2 pincées de chaque pour un bol, et appliquer en compresses sur la nuque.


Douleurs musculaires :

• Les feuilles du lierre grimpant contiennent des substances qui resserrent les vaisseaux, luttent contre les spasmes, calment le phénomène inflammatoire et atténuent la douleur.
Mettre deux bonnes poignées de feuilles et 4 à 6 poignées de son, avec juste ce qu’il faut d’eau pour humecter le mélange, dans une casserole, bien mélanger et porter à feu vif en remuant constamment. Laisser cuire 15 min. environ de façon à ce que le mélange soit bien chaud et l’eau en partie évaporée. Mettre le mélange chaud (mais pas brûlant) dans un linge fin et fermer le cataplasme, qu’on appliquera sur les zones douloureuses.

• On peut aussi masser doucement la zone douloureuse avec un mélange d’ail broyé et d’huile (d’olive de préférence) jusqu’au soulagement de la douleur.

• L'arnica en pommade et en homéopathie (de préférence préventif pour l'homéo, ça marchera mieux)


Points de côté :

• L’avoine est très utilisée dans les pays anglo-saxons, notamment à cause de ses effets calmants. Faire frire dans une casserole 2 poignées d’avoine avec un peu de vinaigre, puis en faire un cataplasme dans un tissu léger et l’appliquer sur le point douloureux pendant 20 min. Répéter l’opération plusieurs fois dans la journée si nécessaire.

• La verveine officinale calme également la douleur. Faire une décoction de 50g de fleurs dans du vinaigre, que l’on appliquera en un cataplasme aussi chaud que possible sur le point de côté.
Revenir en haut Aller en bas
http://laforetceltique.forumactif.com/forum.htm
Taliashka
Déesse de la tambouille
Taliashka


Féminin Messages : 571
Age : 37
Localisation : Entre la Cité des Papes et le jardin du Paradis
Date d'inscription : 24/09/2009

Des plantes pour aider à combattre la douleur Empty
MessageSujet: Re: Des plantes pour aider à combattre la douleur   Des plantes pour aider à combattre la douleur Icon_minitimeVen 9 Oct - 8:59

Génial Very Happy Merci Madounette pour toutes ces infos vraiment intéressantes
Je vais réfléchir à des combinaisons en cuisine huhu et ça c'est bon :') Des plantes pour aider à combattre la douleur 734705
Revenir en haut Aller en bas
http://terrenoiresoleilrouge.blogspot.com
 
Des plantes pour aider à combattre la douleur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des plantes pour aider à combattre la dépression et l'anxiété
» Attention : plantes dangereuses pour la santé
» Pour retrouver son poids idéal sans douleur et sans frustration
» Donne diverses plantes aromatiques
» du coca pour les nausées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'UNIVERS DE GAÏA :: Santé et bien-être :: La santé en général :: Phyto, homéo, gemmo, aroma... thérapies!-
Sauter vers: